J Essaye De Me Soigner La

Habitué des plateaux de télé-crochets, le chanteur de 25 ans a voulu taper un grand coup en réinterprétant le titre de la diva Vitaa. Une voix profonde, un rythme et des paroles adaptés pour une version plus slamée  de "A fleur de toi". Un joli tour de force qui passe aussi par la changement des paroles.

"Tu es le contraste entre la force et la tendresse" lui a confié Mika, charmé par la voix du chanteur qui nous a fait redécouvrir le titre de la chanteuse à voix. Dans une tessiture plus basse et sur un rythme étiré pour toujours plus de plaisir, Slimane a féminisé l’histoire tout en y donnant un style infiniment plus masculin. Il prend son temps et étonne dès le premier couplet. Zazie et Florent Pagny se retournent presqu’immédiatement, traversés par " des décharges émotionnelles ". Zazie  insiste d’ailleurs sur le centre de cette réinterprétation: "un truc qui me plaît tellement : comment vous donnez du sens au texte ".

Slimane touchant avec sa version de "A fleur de toi" (Vitaa) sur WAT.tv

Remplaçant les " il " par des " elle ", Slimane nous re-raconte l’histoire à sa façon. Voici les changements qu’il a opéré sur ce grand classique du r’n’b français:

1er couplet :

 

Les jours passent mais ça ne compte pas j'ai tant de mal à vivre.

Ivre de ce parfum si différent du tien, pire

J'ai compté chaque minute qui me retient à elle

Comme si j'étais mon propre prisonnier

Ça fait bientôt un an qu'elle m'a sauvé, de toi

Souvent je me demande où j'en serais, pour toi

Souvent je me demande ce que tu fais, où tu es, qui tu aimes…

Sors de mes pensées !

J'ai changé d'adresse, de numéro

J'ai balancé tes lettres et tes défauts

J'ai fais semblant d'avoir trouvé la force

Je garde au plus profond de moi

Tout c'que tu m'as aimé

 

Refrain :

 

J'essaye de t'oublier avec une autre,

Le temps ne semble pas gommer tes fautes,

J'essaye mais rien n'y fait

Je ne peux pas, je ne veux pas, je n'y arrive pas…

Je ne l'aime pas comme toi.

J'essaye de me soigner avec une autre,

Elle tente en vain de racheter tes fautes,

Elle semble si parfaite mais rien n'y fait

Je capitule je ne peux pas

Je ne l'aime pas comme toi

 

2ème couplet :

 

Elle,

Elle a tenté de me consoler

Même si elle n'a pas tes mots ni ton passé

C'est vrai,

Mais elle n'a pas ton goût pour la fête, pour la nuit, pour les zones

Pour tout ce que je hais,

Elle a séché toutes mes larmes tu sais

Elle a ramassé tes pots cassés

Et elle a réglé tout, tes impayés, tes impostures, tes ratures

Tout c'que tu m'as laissé,

Elle m'aime comme une folle

Elle me connaît par coeur

Elle me dit je t'aime parfois durant des heures

Mais elle ne sent pas ton odeur

Pourquoi je te respire dans ses bras ?

Sors de mes pensées

 

Refrain :

 

J'essaye de t'oublier avec une autre,

Le temps ne semble pas gommer tes fautes,

J'essaye mais rien n'y fait

Je ne peux pas, je ne veux pas, je n'y arrive pas…

Je ne l'aime pas comme toi.

J'essaye de me soigner avec une autre,

Elle tente en vain de racheter tes fautes,

Elle semble si parfait mais rien n'y fait

Je capitule je ne peux pas

Je ne l'aime pas comme toi.

 

3ème couplet :

 

Je ne l'aime pas comme toi

Dis moi seulement pourquoi.

Tu me restes comme ça

Je veux t'oublier

Reprendre mes rêves

Et mes barrières

Car je veux l'aimer comme toi

 

Refrain :

 

J'essaye de t'oublier avec une autre,

Le temps ne semble pas gommer tes fautes,

J'essaye mais rien n'y fait

Je ne peux pas, je ne veux pas, je n'y arrive pas…

Je ne l'aime pas comme toi.

J'essaye de me soigner avec une autre,

Elle tente en vain de racheter tes fautes,

Elle semble si parfait mais rien n'y fait

Je capitule je ne peux pas

Je ne l'aime pas comme toi.

 

Je ne l'aime pas comme toi…

Retrouve aussi les paroles de la version originale du titre " A Fleur de toi" de Vitaa. 

à lire aussi

Peut-on guérir de la timidité ?

D’un côté, il y a ces croyances qui incitent à baisser les armes : « Je suis comme ça », « C’est dans mon caractère », « On n’en meurt pas », « Il y a des choses plus importantes »…

De l’autre côté, il y a ces conseils farfelus, ces arguments réducteurs et ces remèdes de charlatans : accumulateurs turboluminescents, bromure d’acide phosphorique, régime sans épices, disques d’autosuggestion, pierres précieuses de protection, pilules miracles,… L’imagination des marchands est à la hauteur de ce que les timides sont prêts à dépenser pour se débarrasser de leur tare (1).

« Il n’y a pas, il ne saurait y avoir de timidités incurables »Jagot

Entre les deux, nous sommes convaincus qu’un chemin existe, long et sinueux, qui permet de regagner du terrain sur les croyances et habitudes acquises. La récompense est au bout de ce chemin. Les personnes qui parviennent à apprivoiser leur timidité en retrouvent leur joie de vivre. Et l’assurance qu’elles acquièrent est de loin préférable à l’aplomb spontané de ceux qui ignorent tout des écueils dans lesquels ils peuvent sombrer.

Sur la voie du changement

Sur la route de la guérison, le timide devra vaincre plusieurs obstacles. Le premier d’entre eux, et non des moindres, est de dépasser la honte de s’avouer timide, et d’accepter de réaliser un travail sur soi. Viennent ensuite la crainte de perdre son identité et la difficulté à changer un style de vie pratiqué de longue date. L’entourage pouvant également constituer un frein au changement.

Toujours est-il que, selon de nombreux spécialistes, il existe aujourd’hui des traitements véritablement efficaces, lorsqu’ils sont correctement prescrits. Les thérapies cognitives et comportementales, en particulier, semblent avoir démontré leur efficacité dans un bon nombre de cas d’anxiété ou de phobie sociales. Comme en témoigne un rapport émanant de l’Organisation Mondiale de la Santé.(2)

Toutefois, ces thérapies ne constituent pas, à nos yeux, la seule et unique voie pour s’en sortir. Un travail sur soi-même, bien inspiré et bien documenté, peut suffire à grandement progresser. C’est avec cette conviction que nous éditons ce dossier.

Vaincre sa timidité ne signifie pas que l’on devienne imperméable à toute forme d’émotion liée à la vie sociale. On peut guérir de la timidité, pas de l’intimidation. La nuance est importante. L’émotion d’intimidation provoquée par la présence des autres ne disparaît jamais véritablement. Pas plus que la sensation de chaleur lorsque vous approchez vos mains d’une flamme. C’est la manière de gérer cette émotion que l’on peut parvenir à modifier. De manière à ce qu’un même signal n’entraîne plus une avalanche de panique ou une inhibition, mais des pensées confiantes et positives.

Une triple action

Pour tordre le cou à sa timidité, il convient d’agir à plusieurs niveaux :

Sans cette triple action, le travail risque d’être vain. C’est pourquoi certaines solutions, comme le théâtre ou la relaxation, ne sont pas mauvaises, mais simplement incomplètes.

Mais, au fait, est-ce que certains médicaments ne peuvent-ils pas vous soulager de la timidité ?


(1) B. Jolibert, L’éducation d’une émotion — Trac, timidité, intimidation dans la littérature, L’Harmattan, Education et Philosophie, 1997, pp. 176-177

(2) World Health Organisation, Treatment of Mental Disorders : a review of effectiveness, Washington DC, American Psychiatric Press, 1993

Lisez nos autres articles :

Sommaire de ce dossier

 

0 Thoughts to “J Essaye De Me Soigner La

Leave a comment

L'indirizzo email non verrà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *