L Annonce Du Plan Dans Une Dissertation Format

Dissertation
La poésie est-elle seulement l’expression de sentiments personnels ? Pour répondre à cette questions, vous vous appuierez sur les poèmes du corpus, sur ceux que vous avez lus en cours et sur tous ceux que vous connaissez.

I/ La poésie sert à exprimer des sentiments personnels

1) Définir sentiments

2) Sentiments personnels

II) La poésie permet d’autres expressions

1) Son opinion personnelle

2) enseignement

Introduction

La poésie, en sa définition propre, est un art littéraire. Elle combine les sonorités, les rythmes, les mots de langue pour évoquer des images ; elle suggère des sensations et des émotions. En sa création, il y a des siècles et des siècles, la poésie avait pour nature le lyrisme, elle était destinée à être chanter. Au fur et à mesure des époques, cette fonction a évolué et la poésie à toutes sortes de genres. Ainsi, la définition même de la poésie varie selon les auteurs, les époques, les cultures et croyances etc.
Nous pouvons alors nous interroger, si la poésie est seulement l’expression des sentiments personnels, ou si elles a d’autres fonctions.
Tout d’abord, nous allons constater que la poésie sert à exprimer des sentiments personnels, mais que le lecteur peut complètement ou partiellement s’identifier à l’auteur. Enfin nous verrons qu’il n’y a pas que les sentiments que l’auteur peut exprimer, mais aussi des idées , des opinions.

I/ 1-

La poésie sert à exprimer les sentiments personnels, certes mais qu’est ce un sentiment ? Un sentiment est tout d’abord un état dû à des émotions. Alors l’auteur peut ressentir de la colère, de la joie, de la tristesse ou de la peur. Un sentiment, c’est une sensation ressentie, cette sensation peut être positive, on dira alors qu’il s’agit d’une sensation de bien-être, mais peut-être négative, sensation de mal-être. Baudelaire, dans son recueil
Les Fleurs du mal, exprime le mal et la beauté, le bonheur et l’amour impossible. Ces sentiments sont tirés de son propre vécu, par exemple ses relations amoureuses. Un poète se réfère souvent à sa vie, son entourage.

Au cours de votre rédaction, vous serez parfois confrontés à des passages dans lesquels vous finissez par trop vous répéter. Présenter de nombreuses informations de la même manière résulte souvent d’un manque de vocabulaire (synonymes, expressions alternatives) pour formuler les choses.

Cela se produit souvent dans l’introduction, dans laquelle vous êtes censés présenter la structure (le plan) de votre mémoire ou de votre thèse. En réalité, pourtant, il n’y a pas tant de façons que cela d’expliquer ce que contient la deuxième partie, n’est-ce pas ?

Options de formulation

La plupart des rédacteurs finissent par toujours réutiliser les mêmes mots et les mêmes constructions de phrase lorsqu’ils présentent le contenu de leur thèse ou qu’ils en exposent le plan. Cependant, cette répétition risque de rendre la lecture très monotone. Les options présentées ci-dessous vous aideront à varier davantage vos formulations de manière à maintenir l’intérêt du lecteur.

Exemple n° 1 : La construction à la première personne

Dans la première partie, je traiterai des causes du problème. Dans la deuxième partie, je traiterai de la littérature. Dans la troisième partie, je traiterai des méthodes.

Comme le montre l’exemple n° 1 ci-dessus, une possibilité consiste à construire ses phrases à la première personne. Cependant, cette forme n’est pas toujours nécessaire ni même souhaitable. Traditionnellement, l’emploi de la première personne du pluriel, « nous », utilisé comme un « nous » dit « de modestie », est accepté, mais de manière générale l’emploi de la première personne suscite des débats dans les milieux universitaires, et si vous souhaitez l’utiliser, il peut être prudent de s’enquérir auprès de son université des habitudes de la maison.

Il est possible également d’utiliser la voix passive :

Exemple n° 2 : La construction passive

Une introduction au problème est présentée dans la première partie et la littérature pertinente est abordée dans la deuxième partie.

La voix passive est communément utilisée dans les annonces de plan, où l’on comprend facilement, grâce au contexte, qui fait réellement l’action. Cependant, l’utiliser dans d’autres parties de votre mémoire peut rendre votre texte trop vague.

Une autre option consiste à utiliser un verbe d’action avec un sujet inanimé pour présenter vos informations :

Exemple n° 3 : La construction verbe d’action – sujet inanimé

La première partie présentera l’introduction au problème et la deuxième partie traitera de la littérature pertinente sur le sujet.

Comme une partie est un sujet inanimé, elle n’est pas capable en tant que telle d’entreprendre une action (comme présenter ou traiter). Néanmoins, la signification de la phrase reste facilement compréhensible. Utiliser cette construction verbe d’action – sujet inanimé est donc une manière commune de diversifier les formulations dans un texte. Cela peut particulièrement vous aider lorsque vous présentez le contenu de votre mémoire ou de votre thèse, discutez vos objectifs, et donnez vos conclusions.

Gardez en tête également les constructions suivantes qui pourraient vous être utiles :

Exemple 4

La première partie a vocation à répondre à la première sous-question. (dans la description de vos objectifs)

Exemple 5

La partie Résultats a démontré que… (dans votre conclusion)

Pour finir, l’exemple ci-dessous montre ce qu’un mélange des différentes constructions peut donner.

Exemple 6

Nous présenterons en première partie les grands enjeux du problème. La deuxième partie proposera une revue de la littérature pertinente sur le sujet. Les méthodes utilisées dans l’étude seront décrites dans la troisième partie, puis les résultats seront présentés et discutés en quatrième partie. Pour finir, la cinquième partie exposera les conclusions principales et identifiera à la fois les limites de l’étude et les pistes de recherche complémentaires.

Quelques verbes utiles

Vous pouvez certainement discuter, présenter, prouver, et montrer les choses – mais que pouvez-vous « faire » d’autre dans l’annonce du plan de votre mémoire ou de votre thèse ?

Varier les formulations grâce aux verbes suivants

AborderMentionner
CiblerPostuler
ClarifierPrésenter
ComparerProposer
ContrerRapporter
DébattreRecommander
DécrireRéfuter
DéfinirRemarquer
DémontrerRésumer
DéterminerRévéler
DonnerRevendiquer
Donner un aperçu deS’intéresser à
ExaminerSe concentrer sur
ExpliquerSouligner
ImpliquerSous-tendre
FormulerSouligner
IndiquerSpéculer
Insister surTraiter
Introduire Utiliser


N.B.
Veillez à bien vérifier la définition d’un verbe, ainsi que la manière dont il s’utilise, avant de l’inclure dans votre texte.

Doit-on faire référence à la première, deuxième, troisième partie ou à la partie I, partie II, partie III ?

Lorsque vous mentionnez différentes parties au sein d’un texte, il est généralement recommandé d’utiliser les adjectifs numéraux en toutes lettres (« première partie, « deuxième partie »). Cela dit, l’essentiel est de rester cohérent dans vos choix, et d’assurer l’homogénéité de votre document.

Besoin de conseils supplémentaires ?

Cliquez ici pour savoir comment raccourcir votre résumé !

0 Thoughts to “L Annonce Du Plan Dans Une Dissertation Format

Leave a comment

L'indirizzo email non verrà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *